Les matériaux et couleurs d’un projet

10_20

Ce que l’on ressent à la vue d’un projet complet d’aménagement, ce sont avant tout les couleurs et les matières. Voici une illustration du travail de décorateur autour de ces deux contraintes passionnantes, pièce par pièce…

Pour ce projet d’aménagement d’un appartement parisien pour un étalonneur de cinéma – à voir en détail ici-, la première question esthétique qui s’est posée était : comment travailler les couleurs ? Tout le salon et le bureau étant peints en noir pour accueillir une salle de projection, le client voulait inonder le reste de l’appartement de couleurs vives et franches, sans être criardes.

J’ai proposé de partir sur la gamme de peinture Colours of England de Little Greene, qui est non seulement très riche mais où, chose rare, quasiment toutes les couleurs proposées vont ensemble !

Pour les matériaux, je travaille principalement avec du bois, dont j’aime mélanger les teintes et les essences. Il est ici décliné principalement en chêne et en teck, avec l’usage ponctuel d’un médium coloré, le Valchromat. Le carrelage est également présent par touches contrastées : gré cérame mat, faïence marocaine, tommettes provençales…

Enfin, de par ma longue expérience de costumière, j’apporte une attention particulière aux textiles, ici les rideaux qui occultent ou magnifient la lumière des nombreuses baies vitrées.

La cuisine :

cuisine1_Julie deljehier_espaces au singulier

 

La salle de bain :

04_11

La chambre d’amis :

04_11

Les WC :

WC1_Julie Deljehier_espaces au singulier

La chambre :

chambre1_Julie Deljehier_espaces au singulier

Sources des matériaux :

Tous les carrelages viennent de chez Raboni Bastille, avec l’aide de Brigitte Moriset-Barathieu.

Les peintures ont été choisies, avec l’aide de Sophie Neveu, dans la gamme Colours of England de chez Little Greene.

Le bois a été acheté chez Tible, Dumont et fils.

Les tissus des rideaux viennent de Sacrés Coupons, au Marché Saint-Pierre, et les rideaux ont été réalisés par Timna Lammel.

Merci à tous !

 



Laisser un commentaire